Newt Design •

Graphisme, design industriel produit, web design et UX/UI

Être Freelance - Article

Partie 1

Séparateur Newt Design

Être freelance, une aventure pleine de défis et de possibilités

Séparateur Newt Design
Le monde du travail évolue constamment, offrant de plus en plus de possibilités de travail en auto-entreprise. Les professionnels en freelance peuvent travailler de chez eux, être leur propre patron et gérer leur propre emploi du temps. Pour certains, le travail en freelance est un choix de vie, pour d’autres c’est une nécessité pour trouver un emploi. Quelles que soient les raisons qui vous ont poussé à vous y intéresser ou bien à devenir freelance, cet article a pour but de vous donner un aperçu de cette activité non salariée, de ses bénéfices et de ses difficulté ainsi que des avantages et des inconvénients de ce mode de travail. 

 

Qui de mieux qu’un auto-entrepreneur pour vous parler de la Freelance ? Être freelance peut sembler idéal : travailler pour soi-même, être son propre patron, et travailler à partir de chez soi. Cependant, le monde de l’auto-entrepreunariat est également rempli de défis et de difficultés, et il est important de bien comprendre les avantages et les inconvénients avant de se lancer.

Dans cet article, nous examinerons les avantages et les inconvénients de l’auto-entrepreneuriat. Nous discuterons des avantages tels que la flexibilité, l’autonomie et la possibilité de travailler de chez soi, mais également des inconvénients tels que l’instabilité financière, le manque de protection sociale et le stress lié à la gestion de son entreprise.

Vous êtes perdu ? Heureusement, j'ai pensé à tout !

Séparateur Newt Design

Le monde du freelance

Séparateur Newt Design

Qu'est-ce que le freelance ?

Le travail en freelance est une forme d’emploi dans laquelle les professionnels travaillent de manière indépendante, sans contrat de travail fixe avec une entreprise. Les freelances peuvent être des travailleurs indépendants, des consultants, des prestataires de services, des designers, des développeurs web, des rédacteurs, des traducteurs, des photographes, etc.

Les compétences nécessaires pour réussir en freelance

Pour réussir en freelance, il faut des compétences spécifiques, telles que la gestion du temps, la communication avec les clients, la gestion de la comptabilité et des finances, ainsi que des compétences spécifiques à son domaine d’activité.

Les étapes, coûts de création et régimes fiscaux / sociaux

Créer son entreprise en tant que freelance implique de suivre des étapes précises, comme la définition de son activité, le choix du statut juridique (EI, EURL, SASU etc…), l’enregistrement de l’entreprise, l’obtention d’un numéro de SIRET, etc.

Créer son entreprise peut coûter cher, il est donc important de connaître les différents coûts liés à la création d’une entreprise, tels que les frais d’inscription, les frais de publication, les frais de création de la société, etc.

Les freelances peuvent choisir entre deux régimes fiscaux, le régime BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ou le régime BNC (bénéfices non commerciaux), en fonction de leur activité. Ils sont également soumis à des cotisations sociales spécifiques, qui peuvent varier en fonction de leur statut et de leur niveau de revenu. 

Voyez par vous-même quel statut juridique choisir lorsque vous créez seul, que vous ayez une activité artisanale, commerciale ou libérale :

https://fr.slideshare.net/Bpifrance/infographieafeprint022023pdf
Séparateur Newt Design

Les difficultés rencontrées par les auto-entrepreneurs

Séparateur Newt Design

Malgré les avantages offerts par le statut d’auto-entrepreneur, il est important de prendre en compte les difficultés auxquelles les freelances peuvent faire face.

Les inconvénients de l'auto-entreprenariat

Le travail en freelance peut aussi présenter des inconvénients, comme la difficulté à trouver des clients, la gestion de la comptabilité et de la facturation, la responsabilité de trouver de nouveaux contrats et de gérer sa propre entreprise, ainsi que le stress qui peut venir avec l’incertitude du revenu.

Malgré les avantages, l’auto-entrepreneuriat comporte également des inconvénients. L’un des plus grands inconvénients est l’instabilité financière. En tant qu’auto-entrepreneur, vous ne bénéficiez pas de la sécurité de l’emploi, ce qui signifie que vos revenus peuvent fluctuer considérablement. Il est donc important d’être conscient de cette incertitude financière et de planifier en conséquence.

Un autre inconvénient est le manque de protection sociale. En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’êtes pas couvert par le système de sécurité sociale de l’État et devez donc souscrire à une assurance santé privée.

La difficulté de trouver des clients et la charge de travail irrégulière

Trouver des clients est l’un des principaux défis pour les freelances. Il peut être difficile de se faire connaître et de se démarquer de la concurrence. Pour y remédier, il est important d’avoir une stratégie de marketing efficace et de se constituer un réseau professionnel solide. Il existe également des plateformes de mise en relation entre freelances et clients qui peuvent aider à trouver des missions. 

La charge de travail peut donc être très variable pour les freelances, ce qui peut entraîner des difficultés financières. Il est important de se constituer un portefeuille de clients diversifié pour limiter les périodes de sous-activité et de travailler sur des projets à long terme pour garantir une certaine stabilité financière.

La gestion administrative

La gestion administrative est souvent une des principales difficultés rencontrées par les auto-entrepreneurs. Il est important de comprendre les différentes obligations légales, telles que les déclarations fiscales, sociales, etc.

  1. Les différentes obligations administratives pour un auto-entrepreneur en France :

    • En tant qu’auto-entrepreneur en France, vous devez effectuer des déclarations de chiffre d’affaires régulières, généralement mensuelles ou trimestrielles, selon votre activité.
    • Si vous dépassez certains seuils de chiffre d’affaires, vous pourriez être tenu de payer la TVA. Cependant, en tant qu’auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier d’une franchise de TVA ( voir 2.3 ).
    • Vous devez également verser vos cotisations sociales, qui sont calculées en fonction de votre chiffre d’affaires. Ces cotisations vous permettent de bénéficier de la protection sociale (santé, retraite, etc.) en tant que travailleur indépendant.
  2. Les erreurs courantes que les auto-entrepreneurs commettent et comment les éviter :

    • Une erreur courante est de ne pas tenir un suivi rigoureux de vos revenus et dépenses. Il est important de garder des registres précis pour faciliter les déclarations fiscales et éviter les problèmes lors des contrôles éventuels.
    • Un autre piège fréquent est de ne pas anticiper les échéances administratives. Assurez-vous de respecter les dates limites pour les déclarations de chiffre d’affaires et les paiements de cotisations sociales afin d’éviter les pénalités et les majorations de retard.
  3. Les outils qui existent pour faciliter la gestion administrative :

    • En France, il existe de nombreux outils en ligne pour faciliter la gestion administrative des auto-entrepreneurs. Des logiciels de devis et facturation tels que Zervant , Qonto ou EBP Devis et Facturation vous aident à générer des factures professionnelles et à suivre vos revenus.
    • Des plateformes de comptabilité en ligne comme Indy vous permettent de gérer vos dépenses, de créer des rapports financiers et de suivre votre situation comptable.
    • Pour simplifier les démarches fiscales et sociales, vous pouvez également utiliser les services en ligne de l’URSSAF et de la Direction générale des Finances publiques, qui vous permettent de déclarer votre chiffre d’affaires et de régler vos cotisations en quelques clics.

La gestion du temps

En tant qu’auto-entrepreneur, il est souvent difficile de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. La gestion efficace du temps est essentielle pour rester productif, éviter le burn-out et maintenir une bonne qualité de vie. Voici quelques éléments importants à considérer dans cette partie :

  1. Astuces pour bien organiser son temps et rester productif :

    • Planification : Prenez le temps de planifier vos journées, semaines et mois à l’avance. Identifiez les tâches prioritaires et fixez-vous des objectifs réalistes. Utilisez des outils de planification tels que des agendas, des calendriers ou des applications de gestion du temps pour vous aider.
    • Priorisation : Apprenez à hiérarchiser vos tâches en fonction de leur importance et de leur urgence. Concentrez-vous sur les activités qui ont un impact significatif sur votre entreprise et votre progression. Développez la capacité de dire non aux demandes qui ne contribuent pas à vos objectifs.
    • Technique de Pomodoro : Cette méthode de gestion du temps consiste à travailler pendant des périodes de 25 minutes, suivies de courtes pauses de 5 minutes. Après quatre « pomodoros », prenez une pause plus longue. Cette technique peut vous aider à maintenir votre concentration et à éviter la procrastination.
    • Élimination des distractions : Identifiez les distractions qui vous empêchent d’être productif et trouvez des moyens de les éliminer. Cela peut inclure la mise en place de limites de temps sur les réseaux sociaux, la création d’un espace de travail calme et propice à la concentration, ou l’utilisation d’outils de blocage de sites web non essentiels pendant vos heures de travail.
  2. Erreurs à éviter pour ne pas perdre son temps inutilement :

    • Procrastination : Reportez les tâches importantes peut être tentant, mais cela peut entraîner une accumulation de travail et un stress inutile. Identifiez les causes de votre procrastination et trouvez des moyens de les surmonter, comme la création d’échéances strictes ou la recherche de soutien et de responsabilité auprès d’autres personnes.
    • Surcharge de travail : Vouloir tout faire à la fois peut conduire à une perte d’efficacité et à un épuisement. Apprenez à déléguer certaines tâches ou à externaliser des services si cela est possible et économiquement viable. Concentrez-vous sur les domaines où vous apportez une réelle valeur ajoutée.
    • Mauvaise gestion des interruptions : Les interruptions fréquentes peuvent perturber votre flux de travail. Établissez des limites claires avec les autres membres de votre foyer, vos amis ou vos clients, afin de pouvoir vous concentrer sur vos tâches sans être constamment interrompu. Utilisez des signaux visuels, tels qu’un panneau « Ne pas déranger » ou une porte fermée, pour indiquer que vous êtes occupé.
  3. Outils pour faciliter la gestion du temps :

    • Applications de gestion de projet : Des outils comme Trello, Asana ou Monday.com vous permettent de créer des tableaux de bord, de définir des tâches, de collaborer avec d’autres personnes et de suivre

Sources :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Je vous remercie pour votre lecture et espère sincèrement que vous avez apprécié le contenu de cet article !